Nos actions

EDITION 2020/2021 – APPEL À PROJETS : LES LAURÉATS

Pour la 5ème édition de son appel à projets en faveur de la santé dans les territoires, la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement, a sélectionné 20 projets dont 2 projets « coups de cœur ». Ces actions sur le thème de « Réinventons, ensemble, les parcours de santé » bénéficieront d’un soutien financier global de 250 000 euros

Découvrez les lauréats ci-dessous !

COUP DE COEUR

Sourire à la Vie est la seule association possédant un centre de soins et de répit dédié aux enfants atteints de cancer agréé par l’ARS : Le Phare des sourires. Elle transpose les techniques de préparation physique et mentale des sportifs de haut niveau aux parcours de soins des jeunes patients âgés de 4 à 24 ans qu’elle accompagne.

COUP DE COEUR

Désengorger les urgences, fluidifier le parcours patient, réduire l'attente et le stress des patients des urgences sont autant d’enjeux pour les patients mais aussi pour améliorer la qualité de vie au travail des soignants.

Parce que chaque minute compte lors d’une greffe, une application va permettre aux personnels médicaux, paramédicaux et logistiques, intervenant tout le long du processus, de disposer, simplement et rapidement, des informations protocolaires nécessaires.

Pour améliorer les parcours de santé des plus âgés, il est nécessaire de déployer la télémédecine en prenant soin de les accompagner pour optimiser les effets de cette innovation.

Comment optimiser le parcours de soins de jeunes patients en renforçant les outils d’éducation thérapeutique ? Et comment lutter contre l’isolement ? L’association Aïda souhaite apporter des réponses à ces deux problématiques.

Optimiser l’effet de la pose d’un implant cochléaire grâce à l’entrainement : tel est le pari du CHU de Tours, qui souhaite tester puis déployer en France avec d’autres centres hospitaliers une méthode américaine qui a fait ses preuves.

Installer un parc animalier et un jardin thérapeutique permettra aux résidents de l’Ehpad Marcel Hardy en Martinique de gagner en qualité de vie.

L’Association de Médecine d’Urgence du Périgord (AMUP) cherche à améliorer, diversifier et décentraliser l’offre de formations en médecine d’urgence pour le personnel soignant du territoire, pour une meilleure prise en charge des urgences.

L’objectif est de permettre aux professionnels des 23 établissements du réseau périnatal de Bretagne d’accéder à des protocoles partagés et actualisés dans les spécialités obstétriques, gynécologiques et pédiatriques, grâce à une application accessible depuis le smartphone du praticien.

Le centre psychothérapeutique de l’Ain souhaite faciliter l’accès aux informations du champ de la santé mentale auprès des usagers et des professionnels de santé. L’objectif : une meilleure orientation vers les dispositifs adaptés et une mise en réseau des acteurs locaux.

L’association Oncogite, créée par d’anciens patients et des professionnels de santé propose une solution pour améliorer la prise en charge des troubles cognitifs post-cancer. Une solution numérique vient compléter l’accompagnement humain.

Pour les soins de rééducation, l’alternance entre le présentiel et le distanciel assure une continuité de soins de rééducation pendant la période de crise sanitaire. Une solution qui développe également l’autonomie des patients et favorise une pratique individuelle à domicile.

Doter son « Point Santé » d’un outil de télémédecine qui a fait ses preuves : telle est l’ambition du Centre Hospitalier pour mieux prendre en charge les patients et faciliter le travail des équipes soignantes.

En France, 6 000 personnes souffrent de cette pathologie. Le site de l’association Huntington fait référence car il a vocation à devenir le portail d'informations de référence sur la maladie éponyme.

La crise sanitaire met en exergue les besoins d’équipements en télémédecine. Mais de nombreux freins à la mise en place demeurent : coût d’investissement pour des chariots de télémédecine, zones blanches, changements de pratiques nécessaires par les professionnels de santé, etc. Ainsi la Fondation Recherche Alzheimer a souhaité accompagner les Ehpads dans une démarche de déploiement de la télémédecine.

L’humain et le digital ne doivent pas s’opposer mais se compléter. C’est pourquoi, l’Institut Curie souhaite proposer des parcours d’éducation thérapeutique digitaux.

Dans le contexte de forte désertification médicale dans le nord du Lot-et-Garonne et parce que les mineurs porteurs de handicap(s) accueillis en établissements sont un public fragile, la télémédecine semble un outil pertinent pour l’association APRES (Association Protestante d’Ecoute et de Soutien). Son objectif : proposer une télémédecine inclusive, pour améliorer leur parcours de soins.

Comment faciliter l'accès à des rendez-vous médicaux et paramédicaux pour des personnes âgées ou en situation de handicap résidant sur un territoire rural ? C’est à cette question que souhaite répondre l’Association pour les Personnes Handicapées du Perche (APHP).

Sortir de l'isolement les personnes vulnérables sourdes ou malentendantes en les appareillant avec du matériel auditif recyclé : telle est la vocation d’Audition Solidarité.

Médecins du Monde (MDM) souhaite proposer aux personnes vivant dans la rue de bénéficier de soins immédiats, puis d’un parcours de soins pérenne, grâce à un dispositif innovant de sortie de la rue comprenant soins & logement.