L’implant cochléaire est proposé aux patients présentant des surdités sévères à profondes, pour qui le gain de l'audioprothèse est insuffisant. Il nécessite une intervention pour mettre en place des électrodes au niveau de la cochlée. Deux semaines après l’opération chirurgicale, une partie externe est mise en place. Celle-ci vient capter les sons pour les transformer en impulsions électriques au sein de la partie interne de l’appareil. Durant les 6 à 12 mois suivants l'implantation, les patients constatent une amélioration de leurs performances auditives. Pourtant, malgré les réglages de l'implant et la rééducation orthophonique proposée, la qualité de l’audition stagne. L'implant n'est en effet pas une oreille neuve et les patients se plaignent de difficultés dans la vie quotidienne notamment en milieu bruyant. C’est pourquoi, le service souhaite proposer une prise en charge innovante à laquelle la Fondation est fière de contribuer. En s’inspirant des travaux d’une équipe implantée à Los Angeles, et en travaillant avec elle, l’équipe du service ORL du CHU a développé un programme d’entrainement auditif permettant une amélioration de 15% des performances auditives après une implantation cochléaire.
Ainsi, l’équipe tourangelle souhaite équiper une salle du centre d'implant cochléaire en libre accès. La quinzaine de patients quotidiens du centre d’implants cochléaires pourra en bénéficier pendant leur temps d’attente entre les RDV mais également à domicile pour ceux équipés d’un ordinateur. Un programme d’étude clinique d’envergure nationale débutera en 2022.