Maintenir le lien à la nature pour améliorer la qualité de vie

Les dernières évaluations médicales ont montré que 88 % des résidents de l’institution présentent des troubles cognitifs, associés pour 66 % d’entre eux à des troubles du comportement. Par ailleurs, les études montrent que le recours à la thérapie par la médiation animale et la possibilité de bénéficier d’un environnement floral varié apaisent les personnes atteintes de troubles du comportement et à réduit l’utilisation de psychotropes.
C’est la raison pour laquelle, l’équipe médicale souhaite installer un parc animalier et un jardin sensoriel thérapeutique dans un espace extérieur qui jouxte l’établissement. Ce lieu a pour objectif d’offrir un espace de déambulation agréable et réconfortant. Le jardin, organisé autour des cinq sens (plantes aromatiques et esthétiques, oiseaux, jardinage, etc.) offrira aussi un parcours de santé. Des ateliers autour de la stimulation des sens y seront menés.

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin