Dans le cadre de son activité et de ses collaborations avec les professionnels de santé du territoire, le Réseau Osmose souhaite optimiser l’accès au soin des populations allophones.

Pour ce faire, il est indispensable de franchir la barrière linguistique. Les difficultés de compréhension du patient par les professionnels de santé rendent parfois le diagnostic sanitaire et social complexe, parfois impossible. Par ailleurs, l’impact économique de la situation n’est pas neutre. La nécessaire mobilisation de traducteurs expérimentés accroît très sensiblement le coût des consultations au bénéfice de ce public. Ce constat, ainsi que la demande croissante d’interprétariat pour les consultations médicales pour les publics allophones ont convaincu le Réseau Osmose de se mobiliser afin d’identifier une solution innovante de traduction simultanée. Une équipe de recherche de l’AP-HP a été mobilisée pour aider les acteurs du territoire à élaborer un traducteur simultané dans les langues les plus parlés par les populations migrantes (ex : pachtoun, arabe soudanais et arabe du Maghreb), grâce au concours d’une société spécialisée.