Sur le territoire rural d’intervention de l’association, une partie des personnes en grande vulnérabilité n’avait aucune solution d’accueil, notamment celles accompagnées d’un chien, car la plupart des structures n’accepte pas les animaux. C’est pourquoi, l'association ANEF Cantal y a remédié en créant en 2018 un nouvel accueil de jour.

Des prestations d’hygiène et de première nécessité y sont proposées. Des partenaires de soins sont présents dans les locaux et assurent des permanences. L’association propose également une orientation vers l’accès aux droits.
Le projet soutenu par la Fondation vise à renforcer les actions en place, en s’appuyant sur l’intervention d’un vétérinaire et d’un sophrologue. L’intention est de faire prendre conscience aux propriétaires de chiens que leur santé est primordiale s’ils veulent continuer à bien pouvoir prendre soin de leur animal, celui-ci devenant ainsi un « outil de médiation ».
L’association accueille actuellement 90 personnes sur l’accueil de jour et vise 25 bénéficiaires pour les activités complémentaires (sophrologie et soins vétérinaires).