Malgré la présence de 12 dentistes sur le territoire, aucun ne se déplace à l’EHPAD Marie Brisson, ce qui engendre des problématiques bucco-dentaires importantes chez les résidents. Or, un mauvais état de santé bucco-dentaire chez les personnes âgées peut avoir de multiples conséquences. Ce constat s’applique également à l’audition et à l’optique. Grâce à l'utilisation de la salle de télémédecine déjà en place pour de la médecine générale, l’association va améliorer l’accès aux soins et faciliter la relation avec les spécialistes.

Ainsi, l’association utilisera la télémédecine pour effectuer le premier niveau de diagnostic de l’audition et d’observation de l’audition qui permettra l’orientation vers un audioprothésiste. Elle effectuera aussi un diagnostic des capacités visuelles et un contrôle de la vision plus régulier en utilisant l’auto réfracteur portable associé à l’expertise à distance de l’ophtalmologiste, évitant ainsi des déplacements. Pour l’aspect bucco-dentaire, il sera d’abord privilégié un diagnostic en présentiel grâce à un nouveau dentiste de l’ASPPA SANTE, qui viendra à l’EHPAD et orientera au besoin le patient pour des soins.
L’association prévoit également de sensibiliser et compléter les connaissances du personnel par des formations qui porteront sur les pathologies, sur les soins et sur l’entretien des prothèses dentaires et auditives.
La Fondation accompagne ce projet en finançant l’achat de matériel.