Le projet vise à permettre aux malades privés d’expression orale et corporelle de s’exprimer par la pensée grâce à l’utilisation d’un casque électroencéphalographe.

L’association Expérimentations de Diverses Interfaces Cerveau-Ordinateur (EDICO) a été créée à l’initiative d’un malade atteint de Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) et d’un ami ingénieur. Son objectif est de rendre la parole à ceux qui l’on perdu grâce à différents types d’interfaces cerveau-ordinateur (ex. poursuite oculaire). Aujourd’hui, il est possible de contrôler un ordinateur avec des ondes cérébrales. Un groupe de chercheurs de l’INRIA (Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique) a mis au point un logiciel permettant d’écrire par la pensée. En collaboration avec cette équipe, EDICO a montré en 2016 qu’un malade atteint de la maladie de Charcot (SLA) pouvait utiliser ce système avec un casque d’électroencéphalographie du commerce à bas coût. Mais ce casque n’est pas adapté à un malade alité. L’équipe EDICO propose d’utiliser les couches logicielles développées par l’INRIA avec un kit EEG Open Source dont l’intégralité des composants mécaniques, électroniques et logiciels sont distribués sous licence Open Source. Concrètement, les signaux du cerveau sont captés par le casque EEG et transmis à l’ordinateur via le logiciel développé par l’INRIA. L’information ainsi reçue est associée à une lettre, puis à une autre, …, en vue de former des mots retranscrits sur l’écran de l’ordinateur. En 2020, il s’agira de compiler et configurer les codes sources et de tester les fonctionnements. Durant la même période, EDICO travaillera à l’adaptation du design mécanique du casque EEG pour un confort de longue durée : scan 3D de la tête de l’utilisateur et utilisation d’électrodes sèches de nouvelles générations (impression 3D). La Fondation a accordé un soutien pour l’achat de matériel.