L’étude de l’Ordre de Malte France sur l’accès aux soins des personnes démunies a démontré qu’en 2010, 16,2% de la population métropolitaine a renoncé aux soins par manque de moyens financiers. A Limoges, le seuil de pauvreté atteint 21% de la population et la ville manque de structure de santé pour y accueillir les personnes les plus en difficulté.

L’Ordre de Malte France, en lien avec le CCAS et la Mairie de Limoges, a donc souhaité créer un dispensaire social pour répondre à cette problématique d’accès aux soins pour tous. La ville a mis à disposition de l’association un local en plein centre-ville de Limoges.

Le dispensaire permettra d’assurer un accès aux soins de qualité à plusieurs centaines de personnes exclues des parcours usuels de santé : personnes en situation de précarité, personnes sans domicile fixe, personnes âgées, familles monoparentales, étudiants…

Le personnel de santé, bénévole, dispensera gratuitement des soins en dermatologie, ophtalmologie et dentisterie, ainsi qu’en médecine générale.