L’association « Aux captifs, la libération » a pour objectif d’aller à la rencontre et d’accompagner les personnes "captives" de la rue. Elle noue des contacts chaque année avec 5 000 personnes en situation de grande exclusion : sans-abri, jeunes en errance, migrants, victimes de la traite des êtres humains lors de maraudes ou dans l’un de ses 8 lieux d’accueil.

L’association expérimente depuis 2016 en partenariat avec l’association Agir pour le Développement de la Santé des Femmes ADSF une maraude mensuelle dans le Bois de Vincennes, ainsi que des entretiens dans un véhicule aménagé, avec une gynécologue et une sage-femme.
Cette première étape s’étant révélée pertinente, en 2019, l’objectif est de déployer cette action commune pour améliorer l’accès aux soins de ces jeunes femmes.
L’association espère ainsi : augmenter le nombre d’accompagnement santé et étendre le dispositif sur de nouveaux secteurs. Elle souhaite aussi proposer des activités complémentaires participant à l’amélioration de la santé, dont des ateliers autour des thèmes féminins (l’excision, la réparation, l’éducation sexuelle et affective, la réappropriation de son corps avec des partenaires spécialisé).
L’association prévoit d’accompagner 200-250 femmes et mineures, tout en étendant ses interventions à d’autres territoires parisiens.