A travers une appli, l’association Française de Premiers Répondants permet l’intervention de tout citoyen formé aux premiers secours auprès d’une personne en situation d’arrêt cardiaque. Ce « premier répondant » agit en attendant que les secours arrivent sur place et prennent le relais.

Le projet « 10 minutes pour 1 vie » s’appuie sur le concept de « First Responder » en place au Canada, aux États-Unis, en Allemagne... En Moselle, l’AFPR utilise cette approche en s’adaptant au système des secours français via une application mobile. Celle-ci a pour finalité de limiter le temps d’intervention des premiers secours. Pour ce faire, l’association mobilise des « premiers répondants ». Ce sont des professionnels de santé formés aux premiers secours et de citoyens formés au PSC1*. En complément, elle réalise un travail de recensement géolocalisé des défibrillateurs disponibles sur son territoire d’intervention. En 2019, les premiers répondants de l’association ont sauvé 10 vies.
Le soutien de la Fondation servira à améliorer le dispositif mis en place. Il s’agit de parvenir à réduire le périmètre d’intervention des premiers répondants, de coupler des interventions complémentaires (premier répondant et défibrillateur). Cette nouvelle approche nécessite de recruter davantage de premiers répondants professionnels et citoyens (mobilisation et formation), mais aussi de faire évoluer les fonctionnalités et algorithmes de l’application.