Appel à projets

Désertification médicale et accès aux soins

innover pour la santé du plus grand nombre

Désireuse de permettre à chacun de vivre et de vieillir en bonne santé, la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement (CASD), reconnue d’utilité publique, vient de clôturer son 1er appel à projets dédié à l’accès aux soins dans les déserts médicaux, ruraux et urbains. 400 000 euros ont été accordés à 18 projets relevant de la e-santé, du soin mobile ou encore de la médiation médicale.

Le contexte

Le nombre de médecins en 2025 devrait être de 7% inférieur à 1991. Cette baisse des effectifs est particulièrement marquée pour les généralistes, mais affecte également de nombreuses spécialités. Par ailleurs, la répartition des praticiens sur le territoire devient très inégalitaire d’une région à l’autre.
En 2015, l’Ordre des Médecins recensait déjà 192 déserts médicaux*, en zones rurales comme urbaines, dans lesquelles vivent près de 2,5 millions de personnes. La Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement souhaite soutenir les nouvelles solutions favorisant l’accès aux soins dans ces territoires.

* Les déserts médicaux sont définis comme des zones du territoire dont la concentration de professionnels et d’établissements de santé est insuffisante par rapport aux besoins et à la réalité démographique du territoire.

Les coups de cœur du jury

Un centre de santé communautaire, porté par l’association « Projet de Centre de Santé Communautaire Marseillais »
36 234 €

Au cœur des quartiers Nord de Marseille, à Kallisté, des médecins et infirmiers se sont réunis en association dans l’objectif d’ouvrir un centre de santé communautaire. Ce lieu a été pensé avec les habitants et des professionnels dans une démarche participative. L’objectif est d’apporter une offre de santé diverse (médecins généralistes et spécialistes) et de qualité, mais également de développer des actions de prévention auprès des habitants du quartier.

 

La mobilité solidaire en Ille et Vilaine, par le GIP Pays de Redon
19 970 €

Il y a des endroits en France où la notion de solidarité prend tout son sens. C’est le cas dans le Pays de Redon et Bretagne Sud, où les habitants accompagnent bénévolement avec leur propre véhicule des personnes fragilisées (par l’âge, par la maladie, par l’isolement social ou la précarité financière) dans leurs déplacements « santé », de leur domicile jusqu’à leur destination. Il peut s’agir de les conduire chez le médecin (voire même jusque dans la salle d’attente si c’est nécessaire), ou à la pharmacie. Un projet unique et riche qui mêle maintien à domicile des personnes âgées, lutte contre l’isolement et accès aux soins.

 

Un dispositif de téléconsultation connecté et extrêmement mobile, par l’Association de Soins et d’Aide de Mulhouse et Environs
39 448 €

La télémédecine à domicile c’est possible, grâce à une mallette de consultation mobile innovante. Les infirmières se rendent au domicile des patients avec cette mallette connectée aux médecins généralistes et spécialistes par une station vidéo et technique. Les données médicales sont récupérées directement par le médecin et intégrées dans le dossier médical du patient. La consultation est ainsi facilitée pour le médecin à distance et optimisée pour le patient qui reste à domicile.

 

La plateforme numérique d’éducation thérapeutique pour enfants asthmatiques et parents, d’iLumens – Université Paris Descartes
34 448 €

L’éducation thérapeutique peut être une solution pour permettre à chacun de se maintenir en bonne santé. EducAsthma est la première plateforme d’éducation thérapeutique numérique pour les enfants asthmatiques et leur famille. Sur le simulateur virtuel intitulé « Eoscours », les parents d’enfants asthmatiques de moins de 5 ans (40 000 parents selon le PMSI) pourront s’entrainer à prendre en charge une crise d’asthme sévère survenant à domicile et éviter, ainsi, le recours systématique et en urgence aux professionnels de santé, parfois éloignés du domicile.

Les autres projets lauréats

ACCOMPAGNEMENT VERS LE SOIN

Réseau Aloïs, en Ardèche – 14 900 €
Création de groupes de parole et de soutien en visio-conférence pour les patients atteints de troubles cognitifs et leurs aidants sur le Plateau du Vivarais-Lignon.

Médecins du monde, en Auvergne – 20 000 €
Développement de la pratique de la médiation sanitaire en zone rurale dans les Combrailles, en Auvergne, pour aller à la rencontre des personnes isolées ou en situation de précarité et les accompagner vers le système de santé.
 

E-SANTE

Association pour la recherche en psychiatrie, à Paris – 10 000 €
Création de Bloom up : le premier dispositif d’e-santé à destination des médecins et de leurs patients dans la prise en charge de la dépression.
 

MAISONS ET CENTRES DE SANTE

Commune de Coulombiers, dans la Vienne – 25 000 €
Transformation d’anciens garages en Maison Médicale pour maintenir l’offre de soins sur le territoire, après le départ en retraite du médecin de la ville.

L’Ordre de Malte France, à Limoges – 20 000 €
Création d’un dispensaire social pour permettre aux personnes en difficulté d’accéder aux soins en dermatologie, dentisterie, médecine générale et ophtalmologie.
 

PREVENTION SANTE

Union Régionale des Professionnels de Santé médecins libéraux, en Martinique – 10 000 €
Mise en place d’une campagne de prévention du suicide en Martinique , à destination notamment des praticiens de santé pour contribuer au repérage des patients à risque.

Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie, en Lorraine – 20 000 €
Mise en place d’un Véhicule Santé Itinérant pour aller à la rencontre des personnes isolées afin de favoriser la prévention et l’accès aux soins en lien avec les addictions.
 

SOINS MOBILES

Adalea, dans les Côtés d’Armor – 25 000€
Développement du Point Santé Bretagne en créant un service itinérant pour aller vers les populations fragiles en milieu rural.

AGAPE 24, en Dordogne – 20 000 €
Acquisition d’un minibus pour faciliter l’accès aux soins des résidents en EHPAD et des personnes âgées isolées.

Santélys, dans le Nord et le Pas-de-Calais – 20 000 €
Développement du Diabetobus : dispositif favorisant l’accès aux soins des personnes isolées et/ou en difficulté, atteintes de diabète ou risquant de l’être.

Samu social de Paris, en Ile de France – 25 000 €
Soutien à l’action du Bus Espace Enfants-Parents (BEEP), bus sanitaire et social qui accueille familles et enfants vivant en hôtel social, afin de leur garantir un accès aux soins de proximité.
 

TELEMEDECINE

Hôpital de Dieuze, en Lorraine – 20 000 €
Amélioration de l’accès aux soins des personnes âgées par un dispositif de télémédecine permettant la mise en place de consultations à distance (ophtalmologie, dermatologie et gériatrie) dans les grands hôpitaux de Meurthe et Moselle.

La maison de Santé de Bethel, dans le Bas Rhin – 25 000 €
Equipement des EHPAD du territoire d’Alsace en télémédecine pour lutter contre le renoncement aux soins des personnes âgées et/ou en situation de handicap.

GCS e-Santé Picardie15 000 €
Développement d’un dispositif de télémédecine mobile, dans le domaine de la dermatologie, sur le territoire de l’Aisne, de la Somme et de l’Oise.