En France, le suicide est responsable chaque année de près de 10 000 décès, soit environ 25 décès par jour, selon le dernier rapport de l’Observatoire national du suicide. En Martinique plus spécifiquement, le comportement suicidaire est un sujet très peu traité par les professionnels de santé. Par ailleurs, les expériences montrent que le suicide peut être évité dans une partie des cas, lorsque le suicidant est pris en charge par des professionnels de la santé, formés sur le sujet.

L’Union Régionale des Médecins Libéraux de la Martinique (URML) souhaite mettre en place un projet pilote sur la prévention du suicide, en collaboration avec des chercheurs et praticiens de la métropole.

Il est prévu que le projet se décline en 3 étapes. La première étape consiste en la réalisation d’une étude sur la représentation du suicide en Martinique chez les médecins libéraux. Ensuite les médecins généralistes seront formés : repérage, prévention, prise en charge du suicidant et se son entourage (étape 2). Enfin, l’URML prévoit de réaliser un film de sensibilisation grand public en créole. Ce film mettra l’accent sur les facteurs de risques des comportements suicidaires, notamment la dépression. Il sera projeté dans des salles communales. Quelques villes se sont déjà montrées volontaires pour le diffuser. Les projections seront également l’occasion d’un débat sur le sujet du suicide, avec la présence de médecins généralistes.