Acteur très investi dans le développement de nouvelles offres d’habitat pour les personnes démunies, la Ligue Nationale Contre le Taudis lance un nouveau projet : des solutions temporaires à implanter dans des locaux vacants.

De nombreux locaux sont vacants et/ou délaissées dans les grandes agglomérations et leur inoccupation induit un coût pour le propriétaire. C’est pourquoi, La Ligue Nationale contre le Taudis a décidé de développer un projet qui permettrait d’utiliser ces locaux vides et délaissés pour y intégrer des « modules d’habitat temporaires ». Une solution qui serait proposée aux publics ayant besoin d’un logement peu cher et non permanent : saisonniers, salariés ayant besoin d’un logement sur un temps court (d’une semaine à un an) mais aussi des personnes en situation de fragilité.

Des modules (capsules) d’habitat légers et adaptés à tous types de locaux et/ou d’espaces vacants seront développés. Ils sont déplaçables, démontables, recyclables et/ou stockables, avec une faible emprise au sol. L’assainissement écologique et la production en énergie électrique à majorité renouvelable assureront un impact environnemental minimum. La construction de ces aménagements est envisagée à l’aide d’entreprises  locales et constituera un outil d’insertion professionnelle.

L’association étudie aussi, pour des travailleurs saisonniers en milieu rural, des modules d’hébergement autonomes comprenant un espace de vie individuel et un espace collectif pour favoriser le lien social

La phase d’expérimentation a démarré en juin pour un développement attendu courant 2020.